mardi 17 septembre 2013

Déroulement de la réunion publique du 1er juillet 2013



La réunion publique s'est découpée en trois temps:
  • la présentation du projet par la mairie,
  • la présentation de l'amicale laïque et de ses vœux,
  • questions/réponses.


1ère partie: la municipalité

Mme le Maire, a exposé plusieurs points:
  • l'augmentation démographique de la commune (+30 % depuis 2001);
  • la situation des derniers lotissements sur une carte de Saint Hilaire;
  • la cohésion des différents lieux utilisés par les enfants, regroupés autour d'un unique parking:  périscolaire(Calèche), école privée catholique, restauration scolaire, salle des sports, stade de foot;
  • information sur une étude d'impact financier de la création de l'école publique. L'étude sera rendue à la mairie en octobre.

Mme le Maire, pendant cette réunion, a montré le souhait de la municipalité de porter le projet d'école publique, dans la concertation entre les différents acteurs, privés ou publics. Elle estime que l'unité de la commune est un point très important.


2ème partie: L'amicale laïque

Nous avons commencé par énoncer les lois obligeant les communes à disposer d'une école publique. En effet, il nous paraissait important de montrer les fondements législatifs de notre projet.
Ensuite, nous avons décrit les valeurs qui, pour nous, constituent l'école de la république.
Nous avons présenté la FAL et les raisons de notre affiliation.
Nous avons poursuivi en montrant les besoins actuels de locaux, pour le périscolaire mais aussi pour l'école privée catholique. Rappelons, qu'en 12 ans l'école privée est passée de 7 à 11 classes.
Nous avons ensuite présenté les principaux atouts du projet et un planning prévisionnel montrant la faisabilité d'ouverture de l'école pour septembre 2016.
Vous trouverez notre diaporama sur le lien suivant: https://docs.google.com/file/d/0B8uQ_xDi1phLMUlvY1l0LXBSQTA/edit?usp=sharing


3ème partie: les échanges

Voici quelques questions posées:
- Avez vous estimé les frais de fonctionnement et d'investissement?
Denis Liquet, Président de l'Union 44 DDEN et  Michel Merlet, conseiller général, rappellent qu'actuellement les subventions d'investissement sont de l'ordre de 40 % pour la Région et 20 % pour l'Etat.
- Un élève ayant débuté sa scolarité à l'école publique de Clisson devra t-il obligatoirement revenir finir son primaire dans la nouvelle école de Saint Hilaire?
 La réponse de Madame Cochet, inspectrice académique, est claire: l'enfant pourra terminer sa scolarité à Clisson.

Nous avons ressenti une crainte chez certains parents à propos de l'école privée catholique de Saint Hilaire. Répétons le encore une fois. Nous ne sommes pas contre une école privée mais pour une école publique à Saint Hilaire. La présence d'une école privée catholique et l'absence d'école publique depuis près de 80 ans montrent bien, que jusqu'à aujourd'hui, l'école privée répondait aux besoins de la plupart des Hilairois.


En résumé et pour paraphraser Jonathan Kermorvant, secrétaire du CDAL, contrairement à certaines communes, ce projet d'école publique débute très bien puisque la municipalité et un groupe de parents motivés, ont le désir mutuel de créer une école publique pour 2016.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire